Notice: Use of undefined constant DS - assumed 'DS' in /var/www/Seisme/templates/ird_seisme/html/com_content/article/default.php on line 13

La construction parasismique

Les séismes tuent presque exclusivement par l'effondrement des bâtiments ou la chute d'objets. Dans la mesure où aucune méthode ne peut prévoir la survenue d'un séisme et donc d'alerter à l'avance les personnes exposées, réaliser des édifices conçus pour résister aux secousses (constructions parasismiques) représente un moyen efficace pour limiter les effets destructeurs des séismes.

Dans un contexte vibrant, une structure parasismique doit pouvoir subir de grandes déformations sans rompre.Pour cela, plusieurs éléments sont à prendre en compte :
  • choisir judicieusement son terrain : les reliefs, les sols mous amplifient les secousses. Les rebords de falaise peuvent engendrer des éboulements.
  • concevoir une architecture adaptée (formes simples, faible hauteur..) et utiliser des matériaux de qualité
  • appliquer des dispositifs techniques énoncés dans les guides de construction spécialisés (chaînages, contreventements, tirants...).

    pdf Télécharger le guide ici


Pour les bâtiments collectifs, différents dispositifs technologiques spéciaux permettent d'amortir les secousses :
  • les isolateurs sont des appuis « souples » placés entre les fondations et la superstructure du bâtiment. Ils permettent de l’isoler partiellement des mouvements du sol.
  • Les amortisseurs sont des appareils qui dissipent l’énergie des oscillations par déformation plastique, frottement ou viscosité.
  • Les masses mobiles, passives ou pilotées, ont pour rôle de réduire l’amplitude des oscillations du bâtiment en se déplaçant dans le sens opposé à celui des mouvements de l’immeuble. L’installation de masses mobiles intéresse essentiellement les bâtiments de grande hauteur.


parasismpt