Notice: Use of undefined constant DS - assumed 'DS' in /var/www/Seisme/templates/ird_seisme/html/com_content/article/default.php on line 13

Comment fonctionne un sismomètre?

Un sismomètre (ou sismographe) est un instrument capable de détecter et d'enregistrer toutes vibrations du sol. Le premier sismographe capable d’enregistrer les séismes lointains fut inventé par un physicien allemand, Ernst von Rebeur-Paschwitz, en 1889 et deux de ses appareils installés en Allemagne enregistrèrent la même année, un important séisme survenu au Japon.

Les sismographes « ancienne génération » sont constitués d'une masse immobile qui va rester immobile pendant le séisme et d'un bâti posé sur le sol. Toute secousse est retranscrite sur un papier sous la forme d'un graphique : le sismogramme.

Aujourd'hui, les stations sismiques transmettant des signaux numériques ont remplacé les enregistrements « papier » et les flux de données sont accessibles en quasi temps réel par internet.

Lors d'un tremblement de terre, l'arrivée des ondes sismiques en surface engendre des vibrations du sol dans plusieurs directions. Pour enregistrer toutes les caractéristiques de la secousse, il existe trois types de sismomètres capables d'enregistrer simultanément les trois directions des mouvements du sol : le mouvement vertical et les deux mouvements horizontaux (selon la direction NS et selon la direction E-W).

sismometrespt

Voir le fonctionnement d'une station sismologique moderne

Le sismogramme est l'enregistrement graphique donné par le sismomètre. Le temps est représenté en abscisse (axe horizontal) et le déplacement (ou la vitesse de déplacement ou l'accélération) est représenté en ordonnée (axe vertical). L'étude des sismogrammes apporte de précieuses informations. Leur décryptage permet, par exemple, de connaître la vitesse de propagation des ondes, leur nature mais aussi de localiser l'épicentre ou encore d'étudier la structure du globe terrestre.

kermadecpt